Découvrir le Canada : avec le bon visa, c’est mieux.

15 janvier 2020 Catégorie(s) :Non classé

Découvrir le Canada : avec le bon visa, c’est mieux.

Désormais, partir à l’étranger pour les vacances, pour un week-end, pour étudier, intégrer une EIC ou bien encore pour y travailler, cela n’a jamais été aussi facile.

Si les démarches administratives furent longtemps un frein à vos envies d’aventures, il n’a plus lieu d’être. La possession d’un passeport restant toutefois une des procédures obligées.

L’AVE (Autorisation de Voyage Électronique), mis en place par le gouvernement canadien, accorde un séjour n’excédant pas 6 mois sur le territoire.

Si c’est pour y œuvrer et demeurer plus de 6 mois alors il faudra s’orienter vers le visa de résident temporaire. Pour y exercer une activité professionnelle ou étudier sur site, vous nécessiterez donc un autre sésame : le permis de travail ou d’études.

Voyons tout cela.

Avec l’AVE rien de plus aisé

Votre passeport en poche, il ne vous reste plus qu’à effectuer votre demande d’AVE sur le site approprié. Si les ressortissants de certains pays sont encore tenus de détenir un visa, ce n’est pas le cas en France, l’AVE demeure accessible et suffisant pour une période maximale de 6 mois.

Cette démarche sera liée à votre passeport et aura une durée de 5 ans. Si vous deviez renouveler votre passeport, vous devrez faire une autre demande.

Vous pourrez ainsi découvrir éventuellement les conditions de travail directement sur place et pourquoi le Canada est si couru de nos jours.

Faites attention, il coûte juste 7 $ CAN, pas plus. Ne payez pas plus, ce serait une escroquerie. Allez bien sur le site gouvernemental.

L’EIC, le Graal des étudiants nomades

EIC Canada est un programme offrant aux étudiants de travailler et de voyager de manière temporaire sur le territoire Canadien.

Il est décliné en 3 catégories.

  • Le PVT, Permis-Vacances-Travail pendant 24 mois, réservé au 18/35 ans. C’est un permis de travail ouvert. Vous n’aurez pas besoin d’avoir un employeur avant de partir.
  • Le PJP, Permis Jeunes Professionnels, nécessite au préalable un employeur. Il dure 24 mois en étant aussi destiné au 18/35 ans.
  • Le Stage Coop International qui permet de venir réaliser un stage pratique au Canada pendant une période maximale de 12 mois. Il faut également être inscrit dans une institution post-secondaire.

Le permis de travail, ouvert ou fermé ?

Outre le passeport, ce sésame vous est donc obligatoire pour pouvoir exercer une activité professionnelle sur les terres canadiennes.

Il existe deux options : ouvert ou fermé. C’est très simple, car il s’agit du fait de posséder ou non un poste sur place.

Un permis ouvert vous accorde de travailler pour l’entreprise de votre choix.

Le permis dit fermé est associé à votre employeur. Ce qui fait que votre séjour est assujetti à la durée de votre activité chez lui.

Selon les métiers envisagés, certains sont ouverts aux contrats ouverts, d’autres non.

La contrainte d’un patron à trouver sa perle à l’extérieur du pays reste conséquente, car il doit prouver au long de démarches coûteuses (si non-concluant d’environ 1000 $ CAN) son obligation de recruter ainsi.

Toutefois le fameux passe n’a qu’une durée de 4 ans. Au-delà il vous faudra obtenir la carte de résident permanent, mais ceci est une autre histoire.

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.
Mais pourquoi ne pas être le premier à en laisser un ?
Laissez un commentaire

(*) Champs obligatoires