Financement de votre séjour

Financement de votre séjour


Comment obtenir le financement de sa formation en langue à l'étranger ?

Est-il possible d’obtenir le financement des frais de formation linguistique ?

Il est tout à fait possible de solliciter une prise en charge totale ou partielle de vos frais de formation en langue par votre entreprise ou par un organisme de formation professionnelle. En effet, nos séjours linguistiques « Professionnels » sont éligibles au CPF, à la formation professionnelle ou au CIF. Notre agence est reconnue comme organisme de formation continue et est donc habilitée à rédiger des conventions pour ce type de séjours linguistiques.

Trouvez votre séjour linguistique éligible CIF, DIF et CPF

Nous vous conseillons vivement de prendre contact au préalable avec votre employeur ou votre service des Ressources Humaines afin de vous renseigner rapidement sur les modalités d’organisation et de prise en charge de votre formation en langue. Il est préférable de s’y prendre suffisamment tôt, car ces formations en langues peuvent être plus ou moins longues à mettre en place. Généralement, les frais pédagogiques (cours de langue, matériel didactique, éventuel examen de langue…) sont pris en charge par l’entreprise ou l’organisme financeur. Les frais d’hébergement peuvent également être payés par l’entreprise ou l’organisme de formation, mais restent souvent à la charge du stagiaire. Les frais de transports ou les frais liés à certaines options facultatives (transferts aéroport / logement, activités optionnelles sur place…) restent quant eux à la charge du stagiaire la plupart du temps.

En cas de séjour chez le professeur particulier, il est très difficile de dissocier les frais pédagogiques du coût de l’hébergement. En effet, le principe même d’un séjour One to One repose sur l’immersion totale (linguistique et culturelle). La part restant alors à charge du salarié ne porte généralement que sur les frais optionnels et de transport.

Séjours linguistiques dans le cadre du CPF (anciennement DIF – Droit individuel à la Formation)

Le Droit du Travail français reconnait à tout travailleur le droit de bénéficier d’un droit de formation équivalent à un crédit d’heures cumulées tout au long de sa vie professionnelle grâce au Compte Personnel de Formation (CPF). Le CPF est ouvert à toute personne de plus de 16 ans, salariée, en reconversion professionnelle ou en recherche active d’un emploi. A l’instar du DIF, le CPF est lié au travailleur, ce qui permet le maintien des heures acquises en cas de changement de statut.
 Découvrez en plus sur le CPF – DIF Vous devez présenter une demande écrite à votre employeur afin de lui faire part de votre souhait de formation en langue. Votre employeur peut refuser votre demande s’il l’estime non recevable si l’action de formation occupe tout ou partie de votre temps de travail ; si ce n’est pas le cas (c’est-à-dire si elle se déroule en dehors du temps de travail) son accord n’est pas nécessaire. Votre employeur devra vous donner sa réponse dans un délai d’un mois. L’absence de réponse de sa part vaut pour acceptation de votre demande. Il est préférable de formuler votre demande en envoyant une lettre avec accusé de réception, pour éviter toute contestation à propos des délais de réponse.

Si votre employeur marque son accord de principe, il vous demandera alors de lui présenter un ou plusieurs devis, ainsi qu’un programme de formation. Nous vous fournirons alors les documents et devis demandés. En cas de réponse favorable à votre demande par votre employeur, cet accord devra être notifié par écrit. Notre agence vous fera parvenir tous les documents nécessaires et organisera votre séjour. Au terme de votre formation, vous recevrez votre attestation de présence ainsi qu’un rapport pédagogique détaillé.

Séjours linguistiques dans le cadre du CIF (Congé Individuel de Formation)

Le Congé Individuel de Formation est un droit d’absence permettant au salarié de suivre une formation, indépendamment d’un éventuel plan de formation en vigueur dans son entreprise. La demande de CIF doit être à l’initiative du salarié, et doit être formulée auprès de son employeur et de l’organisme financeur.
 Découvrez en plus sur le CIF Elle doit se faire par écrit (de préférence par lettre recommandée avec accusé réception) et préciser :

  • la date du début de la formation
  • l’intitulé de la formation
  • sa durée
  • le nom de l’organisme responsable
  • les motifs de la demande de CIF (reconversion professionnelle, perspectives d’évolution de carrière…)

Il convient de rappeler qu’il appartient au salarié demandeur de se renseigner auprès de son service RH ou des représentants du personnel de son entreprise afin de connaitre le nom de l’organisme financeur. S’il n’en existe pas, il devra alors s’adresser au FONGECIF de sa région.

La demande auprès de l’organisme financeur ou du FONGECIF doit être faite suffisamment tôt, car les délais de réponse sont généralement de 2 mois au minimum. Les démarches pour utiliser le CIF dans le cadre d’une formation en langue sont donc plus longues et complexes à mettre en place que celles pour le DIF ou dans le cadre d’un plan de formation.

Enfin, sachez que le CIF doit répondre à des objectifs bien précis :

  • Formation en vue d’accéder à un niveau de qualification supérieure
  • Formation d’acquisition, d’entretien et de perfectionnement des connaissances du salariés
  • Formation de prévention en vue de parer à d’éventuels risques d’inadaptation des qualifications du salarié à l’évolution technique et technologique
  • Bilan de compétence
  • Formation en vue d’une reconversion professionnelle

Toute demande en dehors de ces objectifs de formation sera réputée irrecevable. Par ailleurs, dans le cadre d’un séjour linguistique à l’étranger, il convient de préciser que la grande majorité des demandes à destination de pays hors Union Européenne n’aboutissent pas.

Séjours linguistiques dans le cadre d’un plan de formation

L’établissement d’un plan de formation au sein d’une entreprise, défini par l’employeur, n’est pas obligatoire. Si chaque salarié peut en bénéficier, la décision et l’initiative restent acquises à l’employeur, qui peut décider d’en faire bénéficier l’un ou l’autre de ses salariés (son choix ne pouvant être fondé sur des critères discriminatoires). La formation pourra s’effectuer pendant les heures habituelles de travail du salarié ou en dehors (dans ce cas là il est libre de refuser la formation proposée).

L’objectif de la formation doit être en cohérence avec le plan de formation défini par l’employeur : développement ou acquisition de nouvelles compétences, adaptation au poste de travail ou à de nouveaux outils de travail, évolution ou maintien de l’emploi…

Quel que soit votre projet, nos conseillers vous aideront à choisir le séjour linguistique le plus approprié à votre profil et vos attentes, afin de garantir votre réussite. N’hésitez pas à nous faire part de votre projet de formation en langue en contactant nos agences par téléphone ou par email.